Organisations ICAN dans le bateau de la paix

Les organisations ICAN se rencontrent au bateau de la paix à Barcelone

À l'occasion de l'arrivée du bateau de la paix à Barcelone, mardi dernier, 5, diverses organisations ICAN se sont réunies lors d'un événement rassemblant diverses initiatives et propositions relatives à la paix mondiale.

Le bateau de la paix, le bateau de la paix japonais, est un élément actif de la campagne ICAN (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires).

Son objectif est de faire prendre conscience de la paix, dans son voyage à travers le monde, en promouvant les droits de l'homme, le respect de l'environnement et en faisant connaître les conséquences des bombes d'Hiroshima et de Nagasaki.

Cette campagne est composée d'une coalition d'organisations non gouvernementales de la société civile internationale qui promeuvent l'adhésion et la mise en œuvre intégrale du TPAN (Traité sur l'interdiction des armes nucléaires).

Le documentaire «Le début de la fin des armes nucléaires» a été projeté

Le documentaire "Le début de la fin des armes nucléaires" a été projeté.

Le documentaire, réalisé par Álvaro Orús et produit par Tony Robinson, codirecteur de Pressenza.

Il explique l'histoire des armes nucléaires et leurs conséquences et souhaite sensibiliser davantage à la nécessité de les éradiquer.

Avant la diffusion du film, la directrice de la croisière, Maria Yosida, a souhaité la bienvenue aux participants et leur a expliqué les objectifs du Peace Boat et de la campagne ICAN.

La chanteuse Hibakusha, Noriko Sakashita, a donné le coup d'envoi à l'acte en récitant une poésie intitulée «La vie ce matin», accompagnée du violoncelle de Miguel López, interprétant le «Cant dels Ocells» de Pau Casals, qui a mis le public à l'écoute dans une atmosphère émouvante. .

Après le documentaire, les interventions

Après le documentaire, les interventions ont été données:

  • David Llistar, directeur de Justícia Global et de la Coopération internationale de l'Union de Barcelone, représentant son département et le maire de Barcelone, Ada Colau.
  • Tica Font, du Centre Delàs d'Estudis per la Pau.
  • Carme Sunyé, vice-présidente de Fundipau.
  • Alessandro Capuzzo représentant de MSG in the Bamboo (navire rattaché à la Marche mondiale 2a naviguant dans la Méditerranée avec la Campagne: "Méditerranée, une mer de paix et le désarmement nucléaire").
  • Rafael de la Rubia, coordinateur du 2a MM et fondateur de Monde sans guerres et sans violence.
  • Federico Mayor Zaragoza, président de la Fondation pour la culture de la paix et ancien directeur général de l'UNESCO (par vidéo).

Nous avons également l'assistance de Pedro Arrojo, ancien député de Podemos, en tant qu'un des protagonistes impliqués dans le documentaire.

Josep Mayoral, maire de Granollers et vice-président de Mayors for Peace en Espagne, a excusé son aide.

À la fin de l'événement, des informations ont été mises à jour sur la Marche mondiale pour la paix et la non-violence organisée par 2 en octobre, à Madrid, qui a déjà parcouru certains pays d'Afrique et se dirige vers les États-Unis. Il poursuivra sa tournée en Asie et en Europe, mettant fin au 2 de mars.


Nous apprécions la rédaction de cet article pour Agence de presse internationale Pressenza, écrit Barcelone

5/5 (Examen 1)

Laisser un commentaire