Pas à pas, en route pour le Maroc

Quatre photographes et un caméraman ont marqué le départ de la Marche mondiale 2

Dans un climat de bonne camaraderie et sous l’impulsion de la jeunesse, quatre photographes et un caméraman ont assuré la couverture du film. 2ª World March pour la Paix et la Non-Violence sur la route du Maroc.

L’événement qui a débuté à 2 à partir d’octobre 2019 à Madrid a réuni trois femmes: Clara, Clarys et Gina, les deux premières sont restées à Madrid après l’événement; Gina, qui faisait partie de l'équipe de la base, s'est rendue à Séville et à Cadix.

Ils ont ensuite trouvé les trois passagers dans le ferry qui les conduirait à l’entrée de l’Afrique à Tanger.

Là, Mohamed a rejoint un caméraman de Casa Blanca et Bashir, un photographe de Larache.

Normalement, la plupart des membres de cette guilde sont invisibles car ce sont eux qui enregistrent les images des autres pour la postérité, que ce soit dans les journaux télévisés ou tout simplement en tant qu'œuvres privées, familiales ou personnelles, mais cette fois-ci, ils seront les protagonistes.

Cinq jeunes qui ont décidé de rejoindre les revendeurs

Ce sont cinq jeunes qui ont décidé de rejoindre les revendeurs. Gina, arrivée de Guayaquil, en Équateur; Clara et Clarys viennent de Madrid; Mohamet de Casa Blanca et Bashir de Larache, les deux derniers marocains, ont tous pris la route qui les séparait des membres de l’équipe de la base de la Marche mondiale et de leurs compagnons.

Au cours de leur passage dans ce pays africain, ils ont réalisé un grand nombre de photos qui ont ensuite été diffusées sur le site Web de mars, ainsi que sur divers réseaux sociaux.

Jovial, drôle, timide, sérieux, bref, différents personnages qui se sont combinés à son travail professionnel enregistré pour l’histoire de la Marche mondiale 2.

Au cours des quelques jours de voyage dans ce pays africain (le Maroc), nos artistes ont partagé leurs expériences avec les autres revendeurs et laissé leur marque personnelle sur leur comportement et leurs relations avec les autres, en particulier avec les personnes qui ont exécuté les événements de Les différentes villes visitées

Ensuite, nous présentons à ceux qui ont partagé avec le monde les images capturées à chaque endroit où la Marche mondiale est passée.

Clara Cruz

Il est né à Madrid-Espagne à 1972.

Il a étudié son image et son de 1989 à 1994. Depuis, il travaille comme photographe indépendant.

Il a préparé toutes sortes de reportages photographiques, se distinguant par des tirages urbains dont il a fait plusieurs expositions.

Mohamed-Bachir Temimi

Il est diplômé de DarAmestirdam, de Larache, Ecole marocaine de design de la CATC. Photographe officiel de l'équipe de football marocaine Iia Riadi Tanger (premier niveau), de festivals marocains, du Forum international de la médina, Triathlon Larache, Kenfaoui, entre autres.

Il a donné des ateliers pour enseigner les bases de la photographie et des techniques de narration pour les enfants, ainsi que pour s'exprimer par le biais de l'art et de la créativité dans les écoles primaires.

Il a assuré la couverture du festival Abdsamad Elkanfawi et était responsable de la presse et photographe officiel de cet événement. De novembre de 2012 à décembre de 2017, il était responsable photographique du triathlon international Larache-Maroc.

Il a été éditeur de photos avec Photoshop / Ouverture et création d’effets spéciaux en post-production.

Il était le troisième sélectionné dans la compétition Drvis Sbaihi et se classait parmi les dix meilleurs au monde dans un championnat National Geographic.

Mohamet l'Ammari

Opérateur et caméraman diplômé à Casa Blanca.

Il a sept ans d'expérience dans le médium, a filmé et développé des œuvres privées. Il a collaboré à plusieurs programmes tels que les chaînes de télévision Atlas et CHADA.

Il a assuré la couverture de la Marche mondiale pour la paix et la non-violence 2 tout au long de sa tournée au Maroc.

Gina Venegas Guillén

Journaliste professionnel à l'Université laïque de Vicente Rocafuerte. Il est diplômé en anglais du Centre nord-américain équatorien et suit actuellement une formation en facturation électronique.

Il a été assistant de production chez Gama TV dans les programmes de l'organisation Miss Univers, ainsi que dans les stations Carousel, La Prensa et El Telégrafo.

Elle a été journaliste, numératrice, promotrice, photographe officielle de la section équatorienne de la Marche sud-américaine pour la paix et la non-violence 1, membre de l'équipe de base de la Marche mondiale 2 et qui a réussi à capturer chaque image des activités menées sur le chemin de Madrid. , Séville, Cadix, Maroc, Iles Canaries et Palma de Majorque. Il est né le juin 24 de 1992 à Guayaquil et est membre de l’Association. Monde sans guerres ni violence Chapitre de l'Équateur.

Clara Gómez-Plácito Elósegui

Master en gestion de la diversité, du patrimoine et du développement à l'Université de Séville. Diplômé en anthropologie sociale et culturelle de l'Université Complutense de Madrid.

Il a également suivi un cours sur la migration, la communication et les campagnes. Il est membre de Convergence of Cultures depuis 2010. La 16 d'octobre de 1991 est née à Madrid.

Chacun d'eux a laissé sa marque par sa démarche dans la Marche mondiale pour la paix et la non-violence (2), ses portraits ont été enregistrés dans notre mémoire et dans les pages de l'histoire de l'humanisme.


Rédaction d'article: Sonia Venegas
5/5 (Examen 1)

1 commentaire sur “Pas à pas, en route vers le Maroc”

Laisser un commentaire