La marche mondiale au Pirée, Grèce

Le bateau de la paix, a déclaré au Pirée, en Grèce. Profitant de l'occasion, la marche mondiale 2 a été présentée dans l'une de ses salles avec l'assistance du public, d'associations et des autorités.

Mercredi novembre, dans la salle du bateau pour la paix, ancrée dans le port du Pirée, en Grèce, le documentaire Pressenza "Le début de la fin des armes nucléaires" a été projeté en présence de journalistes et de militants.

Les orateurs et les participants ont souligné l’importance des pressions exercées par la population et la société civile sur le désarmement nucléaire.

Ils ont exhorté le gouvernement grec à signer et à ratifier le traité des Nations Unies sur l'interdiction des armes nucléaires.

Nikos Stergiou a appelé le gouvernement grec à signer le TPAN

L'un des organisateurs de l'événement, Nikos Stergiou, président de la section grecque de l'organisation World Without Wars and Violence, a présenté le 2ª World March pour la paix et la non-violence, dont l'une des principales revendications est l'entrée en vigueur du traité visant l'interdiction des armes nucléaires.

Il a appelé le gouvernement grec à signer le traité et a conclu en disant:

«Nous vous invitons à participer à ce moment historique de l'humanité et à devenir les ambassadeurs d'un avenir sans armes nucléaires, comme des milliers de personnes l'ont déjà fait dans le monde entier.

Dans cet effort, personne ne devrait être laissé pour compte, mais même la voix la plus faible semble peser lourdement sur la conscience de l'humanité. "

Trevor Cambell du Peace Boat a rendu compte du programme Hibakusha

Trevor Cambell, de Peace Boat, a informé le public sur le programme Hibakusha, dans lequel les survivants des bombes atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki sont invités à partager leurs histoires afin de sensibiliser le public aux effets des armes nucléaires.

À travers ce programme, les participants ont eu l’honneur de rencontrer une Hibakusha, Sakashita Noriko, une survivante de la bombe atomique d’Hiroshima.

Sakashita Noriko a parlé de son expérience avec les armes nucléaires à travers son poème poignant.

Freddy Fernández, a également assisté à l'événement

L'ambassadeur du Venezuela en Grèce, Freddy Fernández, a également assisté à l'événement.

La présence du Venezuela était très importante car c’est l’un des pays 33 qui ont signé et ratifié le Traité.

Freddy Fernández a noté les préoccupations de son pays concernant le développement et la production de nouvelles armes nucléaires et a exprimé son soutien résolu à un monde de paix, d'amitié et de coopération.

En fin de compte, il n'a pas manqué de mentionner le coup d'État tragique en Bolivie, un État frère du Venezuela.

La manifestation s'est terminée par des suggestions de nouvelles actions et projections du documentaire par les participants pour mettre en lumière la question du traité d'interdiction en Grèce.


Nous remercions l’agence de presse Pressenza International de faire la publicité de cette événement.

5/5 (Examen 1)

Laisser un commentaire