Ile de Gorea et Pikine (Dakar)

En novembre, 1 et 2, l'étape de la Marche mondiale 2 en Afrique de l'Ouest a été fermée dans la région de Dakar, avec des activités sur les îles de Gorea et de Pikine.

SYMBOLE HUMAIN DE PAIX EN GOREA

En novembre 1, c’est l’île de Gorea que l’équipe de la base a choisie pour accomplir un acte d’une grande force symbolique: marquer son engagement en faveur des droits de l’homme par la réalisation d’un symbole humain de la paix.

En effet, cette île d’une superficie de 17, située à trois kilomètres en face de Dakar, déclaré site du patrimoine mondial par 1978 par l’Unesco, a été pendant plus de trois siècles le point de départ le plus important des esclaves pour approvisionner les États-Unis d’Amérique, les Caraïbes et le Brésil.

Pour l'organisation des activités, nous avons eu la collaboration de David citoyen de l'île, avec M. Diop, directeur de l'école élémentaire Leopoldo Angrand pour la mobilisation des élèves en vacances, et avec le soutien de M. Tidiane Camara. , Chef de cabinet du maire Senghor.

Sur la place devant l'ancien palais du gouverneur, le symbole était dessiné au sol et les garçons le remarquaient eux-mêmes avec du sable mouillé, tandis que les plus petits de la main du directeur de l'école formaient des groupes pour prendre leur place dans la symbole

Un total d’enfants sur 80 ainsi que les membres de l’équipe ont ainsi configuré le symbole de la paix, se terminant par des chansons et des slogans de «paix, force et joie ".

M. Diop, au nom du maire, a ensuite adressé un mot fort à l'équipe, nommant Mandela et Kruma; Il était impatient de continuer à collaborer avec l'équipe de la Marche mondiale 2, ce qui coïncidait avec le rôle que les nouvelles générations devaient jouer dans la sensibilisation à la paix et à la non-violence.

Il en profite pour livrer le groupe de Ambassadeur de la paix, par Oumar Kassimou, de l’équipe promotrice du Dakar.

MARS ET FORUM DE PIKINE-ESTE

La 2 du matin de novembre, à l'initiative de l'association De l'énergie pour les droits de l'homme et Réseau humaniste de femmes Pikine Este, le Forum humaniste pour la paix et la non violence dans la ville de Pikine.

Une centaine de personnes ont participé à des tables de discussion sur les thèmes suivants: environnement, non-violence, le rôle des femmes dans le développement local, le sport en tant que facteur de paix, au Centre culturel humaniste de Pikine-Este “Keur Marietou ” .

Il y a eu des échanges enrichissants dont la synthèse générée par les différentes tables se traduira par des initiatives concrètes d'approfondissement et de poursuite des activités.

À 16: 00 hours, une marche a commencé du même centre culturel avec les jeunes qui fréquentent la bibliothèque, animés par Racky Dynamics sur la place de la mairie, où a eu lieu la manifestation publique qui a suivi.

Mustapha N'dior, présidente de l'association des jeunes humanistes, Ndeye Fatou Thiam, présidente du réseau de femmes «Keur Marietou», N'diaga Diallo, responsable de la Marche mondiale pour la Sénégal, Rafael de la Rubia, coordinateur du 2ª World March ainsi que le premier maire adjoint, Daouda Diallo.

Ces interventions ont été ponctuées par plusieurs interventions culturelles: chansons interprétées par des jeunes filles, représentation d'une troupe de théâtre sur la paix et la non-violence et un rap comme point final.

Ces deux journées d'activités incluent la présence d'amis du Mali et de la Gambie venus expressément de leur pays, des membres de la communauté ivoirienne résidant à Dakar et des amis d'autres régions du pays.

0/5 (0 avis)

Laisser un commentaire