Journal de bord, novembre 6

Marcher pour la paix sur le bateau est très différent de marcher sur un chemin. En cas de mauvais temps, nous passerons à l'est de la Sardaigne

Novembre 6 - Changement d'équipage avant le départ. Lorenza, Andrea et Alessandro descendent et Rosa et Cristiano montent.

Avec Giacomo, Alessio, Marco, Giampietro et Massimo forment un excellent équipage, nécessaire pour affronter trois jours de mer agitée.

Marche pour la paix Sur le bateau, marcher sur un chemin est très différent. Les conditions de mer et de vent dictent les temps et les règles. La première règle est celle de la sécurité.

La météo dure longtemps. Les prévisions ne sont pas bonnes et nous devons trouver un itinéraire nous permettant de ne pas mettre en danger le navire et l'équipage.

En fin de compte la décision: déplaçons à l'est de Sardaigne, prolongez le voyage mais protégez la navigation protégée par l’île des vents du sud-ouest.

Ceux qui descendent sont un peu tristes, mais nous nous retrouverons à Palerme ou à Livourne pour les dernières étapes.

Le bambou s'empare de la mer, le drapeau de la paix à l'arrière de plus en plus porté par le vent. Ceux qui restent sur la terre restent à observer comment il quitte le port. Bon vent!

0/5 (0 avis)

Laisser un commentaire