Au très estimé président de la République italienne

Du Comité italien de promotion de la Marche mondiale pour la paix et la non-violence au président de la République italienne

Mai 27 2020
Cher monsieur le président
SERGIO MATTARELLA
Présidence de la République
Palais du Quirinal
Place Quirinale
00187 Rome

Cher Président, l'année dernière pour le jour de la République, il a déclaré que «dans chaque espace de liberté et de démocratie, ils ne sont pas compatibles avec ceux qui alimentent le conflit, avec la recherche constante d'un ennemi à identifier.

Seul le chemin de la collaboration et du dialogue peut surmonter les contrastes, et
promouvoir l'intérêt mutuel de la communauté internationale ».

Le dialogue et la confrontation depuis sa première édition en 2009 se poursuivent, également depuis le Marche mondiale pour la paix et la non-violence, conçu et coordonné par Rafael de la Rubia de l'association "Monde sans guerres et sans violence", avec la participation de personnes, organisations et institutions des six continents.

La deuxième édition de la Marche mondiale a commencé à Madrid le 2 octobre 2019, Journée mondiale de
Nations Unies pour la non-violence et s'est terminée le 8 mars, Journée internationale de la femme, à Madrid. Dans son développement, différents thèmes ont été abordés:

  • la mise en œuvre rapide du Traité d'interdiction des armes nucléaires, afin de libérer les ressources allouées
    à la destruction et à la satisfaction des besoins humains fondamentaux;
  • de refonder l'ONU avec la participation de la société civile, de démocratiser son Conseil
    être transformé en Conseil mondial de la paix et créer un Conseil de sécurité
    Environnemental et économique;
  • créer les conditions d'un développement véritablement durable sur la planète;
  • intégrer les pays dans des zones et des régions, et adopter des systèmes économiques pour assurer le bien-être des
    tous ceux;
  • surmonter toutes les formes de discrimination;
  • adopter la non-violence comme nouvelle culture et la non-violence active comme méthode d'action.

La Marche mondiale a également eu, du 27 octobre au 24 novembre 2019, une route maritime vers une Méditerranée de paix et sans armes nucléaires, sur la base de la Déclaration de Barcelone (1995).

Le Comité italien pour la promotion de la Marche mondiale pour la paix et la non-violence a dû reporter le passage de la délégation internationale à cause de Covid19, mais dans de nombreuses villes, il y a également eu des initiatives sur les thèmes de la Marche.

À l'occasion du 74e anniversaire de la naissance de la République, nous réaffirmons notre attachement aux objectifs, comme indiqué le 1er avril dans la déclaration internationale d'adhésion à l'appel du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres: «Que tous les conflits cessent, pour de se concentrer ensemble sur le vrai combat de la vie ».

Dans le document Rafael de la Rubia déclare que «lors de la récente tournée mondiale, nous avons vu que les gens veulent avoir une vie digne, pour eux-mêmes et pour… leurs proches. L'humanité doit apprendre à vivre ensemble et à s'entraider. L'un des fléaux de l'humanité est la guerre, qui détruit la cohabitation et ferme l'avenir aux nouvelles générations »

Le comité italien de promotion soutient les appels qui ont été lancés depuis la comparution de Covid-19
réorienter les dépenses militaires pour soutenir la santé, la pauvreté, l'environnement et l'éducation. Rappelons le projet d'initiative citoyenne qui est toujours au Parlement, pour la création et le financement d'un service de défense civile non armé et non violent, promu par une campagne de sensibilisation qui a recueilli des milliers de signatures dans toute l'Italie.

Nous exprimons également notre préoccupation face au danger qui est apparu au cours de ces mois d’intrusion
numérique dans les libertés personnelles également à travers le réseau 5G.

En ce jour de fête, si important pour le pays en cette période dramatique, nous nous tournons vers vous en tant que garant de la Constitution dans la conviction qu'il est temps (maintenant) de prendre des mesures concrètes pour le bien-être de chacun et de La protection de l'environnement.

Dans les nouvelles générations, celles qui sont souvent abordées, comme lors du récent discours du massacre de Capaci, nous ne voulons pas quitter un monde comme celui dans lequel nous vivons aujourd'hui. Nous pensons que l'Italie
il devrait faire du désarmement un point fort de sa politique et de son économie, conformément à la Constitution. Une première étape serait la ratification en temps opportun du Traité des Nations Unies sur l'interdiction des armes nucléaires, qui nous touche de près en raison de la présence de 70 têtes nucléaires aux bases d'Aviano (Pordenone) et de Ghedi (Brescia), instruments de destruction universel maintenant sur la voie de la modernisation. et l'existence en Italie de 11 ports nucléaires militaires: Augusta, Brindisi, Cagliari, Castellammare di Stabia, Gaeta, La Maddalena, La Spezia, Livorno, Napoli, Taranto et Trieste.

Sur la base de l'article 11 de la Constitution, nous vous demandons d'intervenir rapidement dans les domaines suivants selon vos possibilités et devoirs constitutionnels, pour le sacrifice de dépenses militaires, le retrait des forces armées italiennes dans une mission inconstitutionnelle à l'étranger. et la fermeture de structures militaires étrangères égales en Italie.

Son illustre prédécesseur Sandro Pertini a soutenu une Italie qui a apporté la paix dans le monde: «oui vider les stocks de guerre, source de mort, et remplir les greniers, source de vie pour des millions de créatures qui luttent contre la faim. C'est le chemin de la paix que nous devons suivre. "

Là où il y a des structures de guerre, les forêts devront pousser (voulons-nous qu'elles grandissent?) Pour donner de l'oxygène, que tant de gens ont perdu pendant la pandémie et que nous devons aussi nourrir les rêves et les voir s'épanouir dans la vie des générations naissantes, qui ont grand besoin de lieux de culture.

Avec nos meilleurs voeux.
Comité promoteur italien Marche mondiale pour la paix et la non-violence

1/5 (Examen 1)

1 commentaire sur “Au président de la République italienne”

  1. Excellent j'attendrai pour que de la Colombie nous puissions ajouter pendant que nous vibrons pour le même sentiment à la recherche de la paix, pas à la guerre, pas aux bombes atomiques, pas à aucune sorte de violence. Les Mondiaux 1 et 2 mars ont laissé dans leur grande trajectoire un sentiment de La construction d'un nouveau monde et d'un avenir ouvert. Nous sommes plutôt les bons qui adhèrent et veulent un changement global. Paz Fuerza y ​​Alegria. Ceciu

    réponse

Laisser un commentaire