8 mars: la marche se termine à Madrid

8 MARS: LA 2E MARCHE MONDIALE POUR LA PAIX ET LA NOVIOLENCE CONCLUT SA ROUTE A MADRID

Après 159 jours de tournée sur la planète avec des activités dans 51 pays et 122 villes, sautant par-dessus les difficultés et les multiples incidents, l'équipe de base de la 2ª World March Elle a conclu sa tournée à Madrid le 8 mars, date choisie en hommage et en signe de soutien à la lutte des femmes. Cette arrivée a été célébrée à travers différents événements entre le 7 et le 8 mars.

Samedi 7 mars: de Vallecas à Retiro

Matin dans le Centre culturel del Pozo dans le quartier de Vallecas, un concert de jumelage entre École Núñez de Arenas, l'orchestre Pequeñas Huellas (Turin) et l'Athénée culturel Manises (Valence); une centaine de garçons et de filles ont joué diverses pièces musicales et quelques chansons de rap.

Devant un public dévoué de famille et d'amis, et avec des images de fond des symboles humains de la paix et de la non-violence, Rafael de la Rubia a pris la parole, rappelant que le premier symbole humain avait été créé précisément à l'école Núñez de Arenas et que le le jumelage est né des préparatifs de la Marche mondiale; Il a commenté qu'au cours de celui-ci, il avait également trouvé des garçons dans divers endroits utilisant le rap comme forme d'expression musicale pour se connecter avec les jeunes. Ensuite, il a encouragé les adultes à prêter attention aux jeunes qui montrent la voie avec de nouvelles valeurs, telles que le respect de l'environnement et la solidarité les uns avec les autres.

Dans l'après-midi, la cérémonie de clôture «officielle» de la Marche a eu lieu dans le Auditorium Arab House près du parc du Retiro. Les participants ont pu consulter dans le hall d'entrée divers documents offerts à l'équipe de base pendant la marche, comme une valise à livres avec des dessins de jeunes émigrants arrivant à Rome de différents pays d'Afrique, traversant la Méditerranée.

Après quelques remerciements à la Casa Árabe, Martina S. a souhaité la bienvenue aux personnes présentes, certaines en provenance d'Inde (Deepak V.), de Colombie (Cecilia U.), du Chili (Lílian A.), de France (Chaya M. et Denis M.) Italie (Alessandro C., Diego M. et Monica B.), Allemagne (Sandro C.), y compris également pratiquement des amis qui ne pouvaient pas être physiquement en raison de problèmes de visa ou de santé ont suivi la session en streaming . Rafael de la Rubia a d'abord fait le point sur l'émergence de ce 2e MM et ses nuances par rapport au premier et rappelé ses axes thématiques.

Ensuite, des représentants de pays des cinq continents ont rendu compte des événements les plus importants qui se sont déroulés pendant et autour de la marche. Le tout a été complété par des commentaires, des anecdotes, des projections d'images et l'insertion de messages vidéo de divers pays, résultant en une gamme multicolore d'activités menées à la fois par des militants et par d'innombrables groupes et institutions.

Enfin, certaines actions et projets ont été mentionnés, qui avec différents degrés de précision, ont surgi au cours du voyage:

  • Jumelage entre centres éducatifs. Collèges et universités.
  • Edition de livres de mars: a) Ouvrage illustré de la maison d'édition Saure avec blocs thématiques du MM; b) Livre du 2e MM, compilant ce qui a été fait et c) Jeu de l'oie du MM
  • Déclarations d'intérêt municipal ou d'intérêt culturel au MM aux niveaux municipal et régional.
  • campagne "Méditerranée, mer de paix" déclarer les villes comme Ambassades de paix. Prochaine action en mer Adriatique.
  • Sénégal (Thiès): Forum "L'Afrique vers la non-violence"
  • Marche latino-américaine pour la non-violence2021 à San José, Costa Rica, où deux routes convergeront du nord et du sud du continent.
  • Conférence "Femmes entrepreneuriales " en Argentine (Tucumán)
  • campagne "Activons la paix ”Au Népal / Inde / Pakistan
  • Intervention lors du sommet des lauréats du prix Nobel de la paix (Sommet du prix Nobel de la paix)en Corée du Sud (Séoul).
  • Participation à la conférence sur le désarmement nucléaire de Bureau international de la paix et une éventuelle rencontre avec Guterres, secrétaire général de l'ONU aux États-Unis. (New York)
  • Proposition du festival pour célébrer la ratification du TPAN au Japon (Hiroshima).
  • Observatoires de la non-violence à Curitiba et comités permanents sur la non-violence… au Brésil.

L'événement s'est clôturé par un clin d'œil à la situation environnementale, invitant chacun à devenir sensibilisé et contaminé par le virus de la non-violence.

Dimanche 8 mars: Puerta del Sol, Km 0 et symbole humain

A partir de 11h00, un étrange ballet a eu lieu à Puerta del Sol en face de Km.0 attirer l'attention des passants. L'équipe de promoteurs madrilènes avec quelques amis de plus, arrivés la veille de Bruxelles et de Tanger, installaient le matériel musical et déployaient des banderoles tandis que le symbole de la non-violence était dessiné sur le sol. Un cercle a été créé autour duquel les spectateurs ont commencé à tourbillonner. Marian, de "Femmes marchant la paix«, A attiré l'attention sur le rythme du tambour sur la signification de cet événement ce jour-là et a donné la parole à Rafael de la Rubia: "… Après 159 jours, nous clôturons ici cette 2e Marche mondiale pour la paix et la non-violence.

Pendant ce temps, la WM a mené des activités dans 50 pays et plus de 200 villes et a eu une équipe de base, dont il y a plusieurs présents, avec laquelle la planète a été contournée ... Cette marche est inspirée par les pères de la non-violence qui nous ont précédés, que nous avons honorés en cours de route: M. Gandhi à l'Ashram de Sevagram (Inde) et Silo au Parque Punta de Vacas (Argentine), entre autres ... ". Après avoir remercié les participants, il a invité tout le monde à se joindre au projet du ¡¡¡3 mars !!! Dans 5 ans, en 2024.

Encarna S. par le Association des femmes humanistes pour la non-violence, a plaidé en faveur du rôle des femmes pour un monde non violent.  «C'est l'heure où les femmes se lèvent, propriétaires de notre essence et engagées dans la vie. Nous déclarons que la vie est menacée, que l'humanité est menacée et nous nous engageons à sa protection. A partir d'aujourd'hui, nous invitons à s'engager pour la protection de la vie, tisser des liens, créer des réseaux: réseaux de solidarité, de soins, réseaux humains du féminin. Pour que nous puissions retrouver le sens des espèces, le record que tous les hommes sont un "

Suite à une chorégraphie préalablement établie, deux groupes sont entrés dans une rangée à deux pôles et se sont déplacés le long des lignes tracées au sol jusqu'à ce qu'ils mettent en place le symbole de la non-violence. Au signal convenu, des cartes blanches et violettes ont été levées, indiquant comment, depuis le centre violet, les femmes répandaient la non-violence en blanc. Des images ont été enregistrées d'en haut pour garder un souvenir de l'événement. Après avoir quitté le cercle, les participants ont partagé la joie avec le reste du public.

Plus tard, la marche a officiellement fermé ses portes après 148 0 km. encerclant la planète dans le même Km.159 d'où elle était partie il y a XNUMX jours.

Dans l'après-midi, les militantes du 2e MM ont participé à la manifestation conjointe féministe 8M.

Ce furent deux jours pleins et intenses de rires partagés entre des gens de différents pays et cultures, prêts à continuer de collaborer à l'avenir. La preuve en est que le lendemain, il se rassemblait déjà en réunions informelles pour articuler les projets de la Marche latino-américaine pour la non-violence et de la campagne Mer Méditerranée de la Paix ...


Écriture:  Martine SICARD de Monde sans guerres et sans violence
Photographies: Pepi et Juan-Carlos et, Deepak, Saida, Vanessa, ...

Laisser un commentaire